gérer une newsletter en entreprise

E-mailing entreprise : comment faire ?

Je suis confronté de plus en plus à des demandes de gestion d’e-mailing pour des PME ou petite structures. En général c’est pour gérer une Lettre d’Information plutôt que faire de la prospection / marketing avec des listings de prospects. Si l’entreprise utilise un CMS je propose d’inclure une extension (gratuite ou payante) qui va servir à éditer et envoyer l’e-mailing vers les contacts clients déjà répertoriés par ailleurs (secrétariat).

Pour ceux qui n’ont pas d’outil de gestion de leur site Internet (ou pas de site du tout) il existe plusieurs solutions en ligne pour réaliser de l’e-mailing. Vu le nombre de sites proposant ce type de service il n’est facile de choisir, je vais vous parler de 3 solutions que j’ai eu à tester pour un projet.

MailKitchen – Campaign Monitor – MailJet

J’ai comparé ces 3 plate-formes dans leur version « gratuite », de quoi voir les différences en termes d’ergonomie, créativité, souplesse et fonctionnalités.

Logo MailKitchenMailKitchen

La plate-forme est en français, la version gratuite vous impose une bannière publicitaire en pied de page (très présente), la saisie des adresses peut être faite en copié/collé de données (500 lignes maxi),  import de fichier CSV ou synchronisation avec un compte Gmail. Les désinscriptions sont listées à part au fur et à mesure. La création des campagnes et simple, il vous faut paramétrer l’adresse e-mail de gestion, elle ne peut pas être liée à votre domaine et reste « universelle » à la plate-forme (c’est une limitation du compte gratuit). Les outils d’analyse sont classiques et vous donnent un aperçu de la réception, perte d’envoi (adresse inexistante ou mal saisie), ouvertures et clics, l’essentiel en somme.

Un point faible : le design de la lettre d’information
Le principe des modèles est un bon principe… mais il faut pouvoir y trouver une certaine souplesse qui ici n’est pas présente. Hauteur et largeur d’image fixes, positionnement des blocs textes, conception globale, tout est « gelé » et ne permet pas de sortir des propositions hors le changement de quelques coloris. Impossible de trouver une solution simple type « une image », encore moins du 3 colonnes avec un bandeau très haut. trop restrictif pour être usuel dans le temps. Si vous modifiez un modèle vous l’enregistrez dans « Vos modèles ».

Un coût très contenu pour les offres supérieures
Question coût le choix fonctionne par abonnement et limitation de contacts dans la base. La première offre (10 € par mois) n’est pas très intéressante (1 000 contacts maxi) il vaut mieux passer à 20 ou 50 € pour avoir des possibilité en contacts décentes. L’offre gratuite peut convenir mais nous allons voir qu’il existe mieux face à MailKitchen pour débuter.

A noter : pas d’engagement de durée, nombre d’envois illimité par mois dès la première offre payante.

Logo Campaign MonitorCampaign Monitor

J’ai découvert cette solution en suivant un emailling reçu sur une de mes boîtes. Première impression : c’est en anglais seulement, dommage, mais les textes des liens optionnels sont traduisibles (on peu personnaliser son espace client). Les fonctions sont standards et complètes (petit plus  avec une gestion de « clients » qui peut intéresser un Groupe), gros avantage sur MailKitchen les modèles (templates) sont bien plus riches et versatiles.

On peut donc réaliser une Lettre très basique avec une image (avec lien) par exemple, ou des choses très évoluées multi-colonnes par exemple. Quelques choix typographiques, jeu de couleur ou personnalisé. Images avec hauteur variable et personnalisation du haut et pied de Lettre, liens vers les réseaux sociaux principaux… c’est plutôt complet. la conception est « libre » à base de boîtes de texte, texte et image, image ou galerie d’images et double colonnes. Par contre, pas de modèles évolués proposé au départ.

Gros plus : la campagne unique
Là où Campaign Monitor se démarque c’est sur une offre de paiement très variable. Par mois de 9 $ (500 contacts max) à 299 $ (50 000 contacts max) selon la quantité d’envois, intéressant pour une Lettre d’Info mensuelle. On passe de 29 $ à 699 $ pour des envois mensuels illimités. Mais vous pouvez aussi opter pour un paiement à la campagne (idéal pour tester ou pour ceux qui ne font pas plus de 2 à 4 envois par an), sur une base de 5 $ la campagne et 0,01 $ le contact, vous avez là une solution variable et intéressante : pour 1 000 contacts = 15 $ (soit 11 € environ).

A noter : personnalisation de l’adresse e-mail d’envoi.

Logo MailJetMailJet

Avec cette solution on est sur une plate-forme moderne, pourvu de connexion avec les CMS du marché (ex. WordPress). La configuration de traitement est évoluée (adresse IP, gestion de la réputation,…) et les modèles de fond de page aisément personnalisables (interface ajax à base de blocs). le suivi est complet et similaire aux concurrents, la gestion des listes de contacts importe depuis des fichiers  CSV, TXT et RTF (poids maxi 20 Mo), désabonnement et filtrage sont automatiques.

Si le forfait gratuit permet de gérer 6000 envois par mois c’est seulement 200 par jour qui pourrons être délivrés. Cette limitation reste suffisante pour des commerces ou petites PME mais on est vite arrivé à un listing de 1000 adresses. Le forfait au dessus à 5,50 € HT / mois délivre 30 000 envois mensuels avec possibilité de dépasser momentanément ce quota (0,00075 € sup par contact). C’est une bonne formule mais qui ne bénéficie pas de l’adresse IP personnelle. Les autres formules sont similaires à la concurrence.

A ce jour j’ai utilisé ponctuellement Campaign Monitor pour un envoi ponctuel vers 1000 contacts et l’expérience c’est révélée positive (rapidité, souplesse, statistiques… et coût). Mes clients sous WordPress utilisent l’excellent MailPoet pour leurs campagnes d’information vers leurs clients ou prospects.

Sources : MailKitchen, Campaign Monitor, MailJet