Le Flat Design

Flat design : flop en vue ?

Dans le Webdesign comme dans la mode, les tendances vont et viennent. Hier on découvrait le Responsive Design, aujourd’hui on parle de « Flat Design », que ce cache-t-il derrière ce terme anglosaxon ? D’où vient cette tendance ? En quoi cela apporte quelque chose au Web actuel ? Être ou ne pas être Flat Design ?
Voilà on j’en suis sur ce sujet ô combien crucial au cœur de cet hiver douceâtre.

Interface iOS7 Flat DesignLa monté en puissance des terminaux mobiles dans les usages du web font ressortir certains défaut bien particulier du web « domestique », notamment une nette tendance à l’embonpoint, des usages très fréquent d’image et de graphisme « ornementaux » de profusion de textes et menus plus ou moins pratique et pertinent… bref si le plus peut le moins, en 3 ou 4G on préfèrera le moins de suite pour privilégier une rapidité d’affichage bienvenue.

Le Flat Design a été rendu populaire avec Windows 8™ et son interface Metro™, mais ce style graphique colle bien avec les contraintes de poids du web et les contraintes d’intégration. Les « tuiles » colorées dépourvues d’artifices graphiques (à l’inverse du skeuomorphisme) sont l’application contemporaine du minimalisme de l’école du Bahaus que l’on a vu associé à plusieurs domaines (architecture, peinture, design mobilier et objets industriels…)  durant les années 20 et 30.

Icône et Flat DesignQue ce passe-t-il depuis la sortie du système iOS7 d’Apple ? Ce système a complètement revu le design de son interface, c’est un hommage appuyé au Flat Design de la part de Jonathan Ive en charge maintenant des interfaces système. Les choix opérés sont en grande partie décriés car la lisibilité ne c’est pas amélioré dans certains cas, pire un seul coup d’œil il devient plus difficile de retrouver certaines icônes devenues « basiques » au milieu de cet univers coloré et design. Ce type de design est actuellement en vogue, sur ThemeForest.net on trouve des thèmes reprenant la typographie allégée d’iOS7, à savoir l’Helvetica Neue Ultra light (on a évité le Thin encore plus maigrichon).

Icône et Flat DesignQue peut-ton penser d’un univers où tout serait d’un même niveau graphique, d’une même saveur, est-ce judicieux pour l’ergonomie visuelle ? A trop vouloir faire simple on rend l’usage compliqué, c’est en cela que le Flat Design peut devenir dangereux. Il a apporté une simplification salutaire pour la lisibilité « globale » des interfaces, surtout sur smartphone. Si on regarde Windows 8 et ses « tuiles » on peut trouver cela beau, pratique pour trouver rapidement une information, mais dès que l’on cherche un outil, un ensemble de données, de valeurs il faut pouvoir manipuler simplement et rapidement l’interface et ne pas passer du temps à décrypter des choses trop identiques voire chercher où est caché le bouton ultime… un vrai travail pour les designers d’interface.

On trouve plusieurs blogs qui nous parlent de cette tendance, nouveauté sans doute pas car le Flat Design n’est que l’application remodelée et appliqué au monde numérique d’un concept qui nous vient de l’école du Bahaus dirigée un temps par Mies Van der Rohe qui disait “Less is more”, tout un programme en somme.

Allez voir l’évolution du design des icônes depuis la sortie d’iOS7 sur Tuxboard.com ont y comprend en partie ce qui s’applique actuellement dans le webdesign. Il reste à ne pas aller « trop » loin sinon c’est une démarche qui n’aura plus son sens.

Sources : Lunaweb.fr, Tuxboard.com, Awwwards.com