Projet Gutenberg WordPress

Gutenberg : WordPress veut s’affranchir de l’éditeur TinyMCE

Une avancé majeure dans l’approche de création de contenu pour WordPress

Matt Mullenweg au WordCamp Paris 2017Matt Mullenweg boss d’Automattic (l’éditeur de WordPress) à annoncé lors du WordCamp à Paris en mars dernier que la prochaine version majeure de WordPress (5.0) sera dotée d’un nouvel éditeur visuel dénommé Gutenberg.

En réalité le projet Gutenberg est en route depuis plusieurs mois et avance petit à petit, on est encore loin d’un vrai environnement riche de mise en page mais les bases sont là. Avant que WordPress 5.0 (courant 2018) ne sorte 2 versions intermédiaires majeures auront préparé le core WP et l’architecture du CMS à recevoir cette nouveauté. Ce temps est aussi donné à tous les acteurs de la galaxie WordPress pour adapter les extensions et thèmes à cette nouvelle interface de création de contenu.

Une extension pour se faire idée

Extension Gutenberg WordPressActuellement vous pouvez installer l’extension Gutenberg dans votre site WordPress, mais pour des fins de tests seulement. L’interface de paramètres est en Anglais, quelques bugs sont présents mais les mises à jours régulières viennent corriger tout cela rapidement. A terme le projet prévois la présente de cet éditeur par défaut lors de l’installation de WordPress avec la possibilité de la désactiver pour revenir à l’éditeur classique. A terme c’est ce mode qui sera présent seulement.

Un environnement d’édition qui a de grandes ambitions

L’ambition de Gutenberg n’est pas de rester cantonné aux articles du blog, Automattic veut le rendre acteur de l’ensemble du site WordPress.

La base du contenu n’est plus le paragraphe de texte, mais le bloc comme tous les créateurs de page. Cette dernière est constituée de plusieurs blocs arrangés sur le principe d’une grille fixe avec une certaine souplesse. Un bloc peut être un titre ou un paragraphe, une citation, une image, une vidéo, mais on peut mettre aussi du code HTML ou, belle nouveauté, un widget.

On va donc pouvoir placer les widgets au milieu d’un article sans devoir installer une extension tierce.

Un environnement encore trop simple

Dans l’état de la bêta testée aujourd’hui (0.5.0) propose 18 modules généraux dont un bloc avec l’éditeur de texte TinyMCE et 21 modules de réseaux sociaux ou médias. Les options présentent avec ces modules sont très réduites, voire inexistantes, il est donc très difficile de se faire une idée des possibilités finales de Gutenberg. Néanmoins le philosophie est là et on peut manipuler le contenu pour comprendre ce que l’on va pouvoir faire avec. Si je le compare à Elementor je regrette déjà que ce dernier n’ai pas été retenu par Automattic pour venir s’intégrer à WordPress cela aurait été un révolution puissance 1000 !!

 

Que faut-il espérer de Gutenberg à terme ?

A l’heure actuelle la feuille de route est encore floue, le projet est suspendu à une règle mise en place par l’équipe de développement : l’intégration de Gutenberg à WordPress 5.0 ne se fera qu’à partir du moment où l’extension aura été testée sur 10 000 sites web, mais c’est seulement 1 000 installations effectives qui sont dénombrées pour le moment.

Ce que l’on peut noter c’est un principe de bloc très basique avec un jeu de modules restreint mais proposant l’essentiel. Le seul point notable c’est le peu d’options pour chaque module, l’enrichissement reste limité et on est loin d’un vrai créateur de page, l’objectif ne semble d’ailleurs pas être d’arriver à proposer un réel composeur de page mais plutôt une approche plus visuelle pour les rédacteurs de contenu. Il reste 8 à 10 mois avant la venue de cet environnement dans le cœur de WordPress, beaucoup de travail en perspective.

Outre le changement radical de philosophie de création de contenu qui se veut plus attractive et compréhensible à une grande partie d’utilisateurs c’est sans doute dans la gestion globale du contenu de WordPress qu’il faut s’attendre à voir proposer de nombreuses fonctionnalité actuellement proposées par les thèmes Premium en particulier. C’est dans la communauté marchande (Themeforest, Eleganthemes…) qui gravite autour de WordPress que les choses vont le plus évoluer.

Pour beaucoup d’acteurs c’est sans doute une bonne chose vu ce que l’on peut voir chez Envato par exemple qui à eu à régler pas mal d problème de copyright et de gestion douteuse autour de thèmes ou extensions.

Il est donc important de participer à ce long bêta test de Gutenberg pour voir naître un vrai créateur de page intégré, souple, puissant et pérenne.

Sources : boiteaweb.fr, whodunit.fr, extension Gutenberg, macg.co