Choisir un hébergement WordPress

Hébergement WordPress : mettez le entre de bonnes mains

Comment choisir un hébergement WordPress ?

Le CMS WordPress est le plus diffusé dans le monde, si sa simplicité l’à porté en première place du marché il n’en demeure pas moins que son hébergement demande parfois des ressources optimisées pour fonctionner au mieux, surtout si vous lui ajoutez un thème Premium évolué et plusieurs extensions dédiées.

Actuellement OVH est le premier hébergeur en France, il arrive largement en tête selon HostAdvice, avec une part de marché de 64 %, suivi loin derrière par Online.net avec 5,6 %, Gandi.net pour 2,7 %, Ikoula à 1 %, PHPNET (0,6 %), LWS (0,54 %). A noter qu’OVH est devenu le 4e hébergeur mondial (toujours selon HostAdvice) en 2015.

Si les chiffres parlent WordPress lui demande, pour être au mieux et performant un environnement paramétré au mieux et on voit de plus en plus des offre spécifique au CMS, voire des hébergeurs spécialisés comme wpserveur.net ou wpengine.com. J’ai récemment découvert le service de monarobase.net pour WP qui concurrence l’offre très connue des suisses d’Infomaniak, un des plus anciens hébergeurs spécialisé dans ce CMS (avec des avis finalement très partagés).

J’utilise maintenant OVH depuis plusieurs années et nombre de mes clients aussi, ceci pour dire que je connais les bons et mauvais points des offres mutualisés de cet hébergeur. L’offre Pro me semble la meilleure pour un hébergement WordPress, la console de gestion (nouvelle version) est plutôt conviviale même si certains points sont mal disposés ou moins ergonomique qu’avant. Mais cela reste du mutualisé et les ressources sont fréquemment limitées (ralentissement, blocages, perte de contact…) notamment en fin de journée sur beaucoup de serveurs. Pour un site professionnel un peu complexe et avec un trafic important (10000 visites/mois) cela peut devenir rédhibitoire. Et c’est ce qui est difficile chez OVH, je vois que certains sites sont nettement mieux hébergés pour la même offre (moins de charge du serveur) alors qu’ils sont globalement plus lourds et gourmands en ressources.

Offre mutualisée = problèmes mutualisés

Si un site WordPress est impacté sur un serveur par un hack ou une attaque force brute c’est tout le serveur qui en prend la charge… et donc tous les sites hébergés sur le serveur aussi. Une offre dédié devient la solution ultime pour plus de tranquillité, mais le coût n’est pas le même entre une offre Pro OVH à 7,19 €/mois TTC (86,28 €/an) et une offre dédiée Performance de base à 11,99 €/mois TTC (143,88 €/an) ce n’est pas le même monde. En offre Performance vous pouvez booster votre offre en ajoutant un processeur supplémentaire ou de la ram en soutient si votre site demande plus (pour un coût supplémentaire bien sûr).

Les offres chez les hébergeurs spécialisés WordPress sont d’un autre acabit, on trouve :

  • WPEngine = Offre Professional (mutualisé – 100 K visites + 20 Go disque + 10 sites – CDN inclu) = 99 $/mois (990 $/an) – Voir l’offre
  • Infomaniak = Offre Web de base (SSD – trafic illimité + 100 à 240 Go disque + 1 à 100 site(s) – SSL et anti Ddos inclu) = à partir de 9.92 CHF/mois HT – Voir l’offre
  • WPServeur = Offre Personnel 3WP (mutualisé – 70 K visites + 40 Go disque + 3 sites – anti Ddos inclu) = 49 €/mois HT  (490 €/an) – Voir l’offre

Il reste la solution ultime : l’hébergement dédié

Dans ce cas vous disposez d’un serveur à vous tout seul pour votre hébergement WordPress. Si il existe encore des solutions physiques où vous être bien seul sur une machine, la tendance est à la virtualisation, dans ce cas votre « serveur » est créé de manière virtuelle dans un méga data center en VPS ou VPS Cloud, en mode Cloud la disponibilité et relative à votre contrat (bien lire entre les lignes) mais c’est souvent bien meilleur que le mutualisé. OVH vous propose un guide rapide sur ces 2 solutions à lire ici.

Le coût d’un serveur dédié est très variable car il est souvent lié aux ressources demandés (1 à 3 cœurs, de 1 à 4 Go de Ram ou plus… 10 Go ou plus en SSD ou non, etc). Comptez au minimum de 20 à 30 € HT/mois pour débuter par exemple chez Online.net ou un peu plus cher chez PlanetHoster.

Attention toutefois à l’offre proposé, il vous est parfois demandé d’installer vous mêmes les ressources sur le serveur, dans d’autres cas une interface permet de le faire de manière plus simple, et certains font des offres pré-installées, il faut y réfléchir à deux fois avant pour vous éviter de gros problèmes lord de la mise en route de votre hébergement et de votre site WordPress.

Quoi qu’il en soit n’oubliez pas que votre site internet peut migrer durant le cours de sa vie, d’un hébergement de départ mutualisé pour un démarrage à moindre coût et une progression de la charge contenu/trafic vers un serveur dédié si les besoins s’en font sentir.

Sources : HostAdvice, wpserveur.net, monarobase.net, infomaniak.ch, wpengine.com, HostPapa, Online.net, PlanetHoster