HTML5, le milieu du gué ?

Si vous suivez les normes dans le domaine du web, vous avez entendu sûrement parler du HTML5. Développé en parallèle par W3C et WHATWG, c’est la prochaine mouture du langage le plus utilisé sur le net.

Mais comme tout standard il ne le devient que quand une majorité l’utilise, actuellement les spécifications finales ne sont toujours pas validées… le retard devient conséquent. On a parlé d’un an, puis de deux, on va se rapprocher plutôt de trois années. Que faire en attendant ? Tout le monde le dit : il faut l’utiliser !

html5_structureTout ceci est encourageant car cette mouture va apporter une meilleure définition de la structure du contenu de la page avec des balises <header> ou <article>, de nombreux attributs comme l’autofocus (permettant de placer le curseur dans un champ à l’affichage de la page) ou reversed (fonction booléenne permettant d’afficher les numéros d’une liste ordonnée dans un ordre décroissant) vont apporter pertinence et flexibilité au traitement du contenu.

De nouvelles fonctions pour les formulaires vont faciliter leur construction et leur traitement, c’est une des grandes avancées de HTML5.

Enfin le Doctype est simplifié et permet une très grande souplesse avec les anciennes balises dégradées.

A l’heure actuelle de nombreux navigateurs supportent en grande partie HTML5, il reste encore du chemin à faire et on doit prendre en compte les navigateurs comme Explorer PC 7/8/9 qui ont des restrictions importantes sur son utilisation (ils ne sont pas les seuls quand même). Pour savoir ce dont est capable votre navigateur, visitez le site html5please.com qui affiche ses capacités.

Sources : Experience-developpement, Alsacréations