Paiement par PayPlug

PayPlug : payer en ligne simplement

Logo PayPlugQui ne connaît pas PayPal ? Personne, ou du moins si vous surfez régulièrement et visitez des sites de vente en ligne vous aurez déjà remarqué le logo PayPal, mais qui connaît PayPlug ? Pour le coup bien moins de monde, et c’est normal puisque ce service existe depuis seulement quelques mois, de la levé de fond en octobre 2012 et la mise en production en mars 2013 il ne c’est pas passé beaucoup de temps pour que PayPlug existe.

C’est Antoine Grimaud et Camille Tyan (Ingénieurs de formation) qui, achevant un cursus MBA à Harvard et issus du web et de la banque (Google, AFD) ont eu l’idée de ce service.

PayPlug est le moyen le plus simple d’accepter les paiements par carte bancaire pour tout professionnel indépendant, artisan, ou auto-entrepreneur. Avec PayPlug, il suffit d’envoyer une demande de paiement par email ou SMS, ou d’intégrer un simple bouton de paiement à son site internet, pour permettre à ses clients de saisir leur numéro de carte bancaire sur une page de paiement sécurisée.

A la différence de PayPal qui vous soumet un formulaire à rallonge pour ceux qui n’ont pas de compte chez eux, PayPlug vous demande vos nom et prénom, et votre adresse courriel.

Des freelances aux chambres d’hôte, en passant par les e-­marchands, les auto-­entrepreneurs ou les associations, plus de 1000 professionnels ont déjà adopté cette solution innovante depuis son lancement.

Si l’on compare les tarifs en PayPal et PayPlug (en dehors de conditions particulières dû au volume de vente très important) on voit que PayPlug est intéressant pour la fourchette basse  (jusqu’à 2500 € mensuel) avec 2,5 % de commission et sans forfait par vente, là où Paypal demande 3,4 % + 0,25 € par vente. Par la suite c’est différent avec une commission moins importante de 0,2 % chez PayPal (mais toujours un forfait de 0,25 € par vente), il sera donc important de vérifier si les prix des produits vendus ne sont pas trop bas sinon PayPal ne sera pas intéressant.

Si côté tarifs de gestion PayPlug reste à bien peser c’est côté utilisation qu’il apporte un vrai plus avec une opération bancaire en ligne ultra simplifiée, comparatif PayPlug / PayPal pour un utilisateur sans compte PayPal :

Interface de paiement PayPlugInterface de paiement PayPal sans compte

Le scénario de paiement est simple, prenons le cas d’une boutique réduite (vente de produit créatifs par exemple), pour chaque article, elle renseigne son prix et récupère une ligne de code à copier-coller pour intégrer un bouton Payplug à la fiche produit. Ce bouton pointe vers le formulaire de paiement que le client remplit pour valider son achat.

Avec quelques compétences techniques supplémentaires, il est possible de faire mieux en liant, par exemple,un bouton Payplug au panier, afin de permettre les achats de plusieurs articles simultanément. PayPlug travaille actuellement à possibilité de ne plus sortir du site pour remplir le formulaire de paiement.

L'interface PayPlugLes acteurs du tourisme qui ne disposent pas de site Internet Payplug permet t tout de même d’accepter les paiements en ligne. Ainsi, une chambre d’hôte, qui auparavant était limitée aux virements et aux chèques, rentre sur son compte Payplug le montant et l’adresse email du client. Le client reçoit l’email avec un lien vers le formulaire, paie, et le propriétaire est notifié. Cela peut se fait en direct au téléphone, au moment de passer la réservation.

Le troisième scénario, pour l’instant bien moins répandu, adresse les situations de mobilité grâce au SMS. Nous avons développé une application pour les marchands, par exemple en déplacement sur des brocantes ou des foires. Ils envoient par SMS au client leur demande de paiement contenant un lien qui pointe vers le formulaire. A l’heure actuelle il s’agit plutôt d’une solution de dépannage, car l’acheteur doit alors renseigner les informations de paiement sur son téléphone, ce qui est toujours plus laborieux.

Bien que très jeune cette solution semble correspondre à une demande de nombreux marchands sur la toile.
Une solution à suivre…

Sources : PayPlug, PayPal, Journal du Net