Quel avenir pour le CMS WordPress ?

Quel avenir pour le CMS WordPress ?

Durant le WMPX à Biarritz j’ai eu l’impression que WordPress allait prendre de nouveaux chemins dans l’avenir

Le CMS WordPressLa société AUTOMATTIC qui chapeaute le développement du CMS a fait plusieurs achats ces derniers temps, BruteProtect, plus récemment WooCommerce, elle a levé 160 M$ en 2014 pour pouvoir élargir sa base et intégrer des extensions phares ou pertinentes.

Avec plus de 80 millions de comptes wordpress.com possède un trafic mensuel déjà très conséquent. On peut noter par exemple que 18,3 millions de nouveaux blogs ont été créés en 2014 (équivalent à 50 000 nouveaux blogs/jour). Mais ce sont les données de la base d’articles de la plate-forme qui sont les plus impressionnants : 555,7 millions d’articles sont hébergés chez WordPress.com, équivalents à 1,5 millions d’articles publiés/jour. Enfin on peut remarquer que 47 millions d’articles ont été postés depuis des appareils mobiles. La plate-forme enregistre environ 126 millions de visiteurs uniques par mois.

La société met en œuvre dès maintenant des solutions verticales (aux USA pour l’instant) dans plusieurs domaines, les mariages, les groupes de musique, les villes ainsi que les restaurants.

Le vent en poupe

Parts de marchés des CMS de e-commerce en 2015Le CMS WordPress représente 17 % de l’ensemble des site Internet (toutes solutions confondues), sachant que le CMS était à 9 % il y a seulement 2 ans. Joomla regoupe 3 % des sites Internet, alors que Drupal est à 2,5 %. Aujourd’hui il faut savoir que la majorité des sites n’utilisent pas de CMS. Mais sur le marché des CMS il est en passe d’atteindre 60 % de parts de marché !

Là où le CMS est en pleine croissance c’est aussi le e-commerce avec entre 20 à 25 % de parts de marché mondial (pour les CMS) alors qu’il était sous les 3 % il y a seulement 3 ans. En France Woocommerce passe second avec 18 % (au détriment de Magento 11 %) derrière Prestashop  qui reste en tête avec 33 % malgré un net infléchissement dû aux errements actuels du CMS.

Pour 100 domaines enregistrés aux USA on note que 22 sont propulsés par WordPress.

Fini le Blog ?

Ce n’est pas pour autant la fin du blog puisque cela reste le cœur de progression du CMS, son cœur d’usage aussi, mais WordPress est bien devenu un CMS à part entière, un outil professionnel au même titre que Drupal ou Joomla. Les agences web l’ont adoptées et c’est en grande partie ce qui explique son évolution et sa présence actuelle au cœur des sites d’entreprises. Ainsi de nombreuses sociétés développent de solutions applicatives qui viennent s’associer au CMS, lui donnant alors la puissance d’outils dédiés.

La sécurité en question ?

Bizarrement c’est une bonne chose d’utiliser un CMS très populaire, il est effectivement la cible des hackers mais il est aussi efficacement protégé par sa communauté. Si vous le gardez à jour pas ou peu de soucis. Cette question amène d’ailleurs des sociétés à proposer un service de supervision pour industrialiser cette gestion des mises à jour, vérification de l’intégrité des fichiers et données et sauvegardes à distance automatisées. Peut être un jour intégrée à WordPress ?

Garder la tête froide… si possible

Avec tous ces chiffres on peut se demander ce que va devenir ce moteur de blog mutant, que va devenir l’administration si simple ? En regardant certains thèmes ou extensions Premium ça commence à faire tourner la tête. La politique d’Automattic révèle une volonté d’assoir l’emprise du CMS dans le web de manière pérenne, la question reste sur l’équation que va impulser cette politique sur l’avenir Open Source de WordPress.

Je rêve d’un CMS multicouches :

  • Basic, simple, gratuit
  • Medium, pro et extensible pour pas très cher
  • Expert, dédié, modulable, payant

A chaque niveau une interface admin dédiée, ergonomique, l’intégration dans le core des techniques de compression d’images, de ré-écriture contextuelle d’URL, Javascript allégé et centralisé, gestion dédiée des CSS au sein du CMS… qu’il fasse le café si possible aussi.

Wait and see…

Sources : Automattic, ArobaseNet.com, AurélienDebord, BuiltWith, w3Techs, CluBic.com, LaCliniqueWordPress, WPChannel, Academy-ecommerce.com