Référencement Internet : les bonnes stratégies

Référencement : on en est où ?

L’an dernier (juillet 2013) le WSS (Web Server Survey de Netcraft) répertoriait plus de 698 millions de sites Internet dans le Web Mondial. Il en dénombre plus de 175 millions qui sont considérés comme actifs.

Un SEO pour le référencementCes chiffres sont à accompagner des données de Google qui indique plus de 1 000 milliards de pages web dans ses bases de données. Voilà de quoi donner le tournis. Si vous souhaitez que votre référencement vous permette de vous distinguer dans cette nébuleuse, vous devez comprendre ce qui fait réagir les robots d’indexation, notamment celui du plus utilisé : Google Bot.

Aujourd’hui il devient impératif de mettre en œuvre tout ce qu’il faut pour votre site Internet soit bien vu par vos visiteurs ou cible potentielle, ceci grâce aux moteurs de recherches. Plus précisément Google, pour qu’il vous considère comme un site de choix, susceptible d’être prioritairement suggéré aux utilisateurs de Google.

Si il y a quelques années on avait des astuces et combines pour améliorer artificiellement son audience, ceci n’est plus d’actualité. Il faut maintenant pas mal de méthode, beaucoup de rigueur, du sérieux et une bonne connaissance des critères de référencement. C’est au rédacteur-marketeur qu’il incombe aujourd’hui d’en maîtriser les règles, et donc de les connaître.

Voici une synthèse rapide des points-clés à observer pour améliorer et soutenir votre site Internet dans son positionnement sur les moteurs de recherches.

  1. Le classement n’est pas définitif et ne le sera jamais
    Il n’y a pas de recette miracle pour avoir et conserver une position élevée dans les moteurs de recherche. Ce n’est jamais qu’un classement au sein d’une liste, mais il vous faut appliquer une stratégie au long cours pour vous trouver et vous maintenir au sommet du classement.
  2. Travaillez pour Google, en France c’est le moteur dominant à 95 %
    Mettez du bon sens dans votre démarche : un seul moteur est à courtiser, c’est Google. Attention, si vous vous adressez à l’international, il faudra élargir le ciblage des moteurs de recherche.
  3. Une démarche à plusieurs niveaux est impérative
    En premier, vous devez travailler l’optimisation technique du site (normalisation du code, adaptabilité, accessibilité…).
    En second, n’oubliez pas l’optimisation marketing (liens sortants et entrants, mot-clés, tags…).
    En troisième, et c’est le plus important, n’oubliez pas l’optimisation liée à l’éditorial et au rédaction, c’est devenu primordial.
  4. Optimiser votre temps d’accès est devenu essentiel
    Le point sur lequel vous devez veiller et agir prioritairement est le temps d’accès. La valeur idéale est fixée par Google, en règle générale, on considère que le temps de réponse de votre site aux sollicitations du robot de Google ne doit pas excéder 500 millisecondes. Au-delà de ce délai, votre position pourrait être dégradée dans les résultats de recherche.
    A ce titre c’est en vérifiant vos conditions techniques d’hébergement que vous pourrez améliorer votre vitesse d’accès, avec en parallèle une optimisation de votre contenu, poids des images, librairies javascript, cache de base de données, etc. Il vous faut, par ailleurs, optimiser la structure de vos pages web, en vous assurant notamment de la qualité des métadonnées. Ces dernières sont essentielles mais ne sont pas affichées sur le site car elles sont destinées aux moteurs de recherche : description du contenu, mots-clés, titre des pages…
  5. Le contenu, le contenu, et encore le contenu !
    Soyez en phase avec les attentes des internautes, les tendances et les buzz du moment peuvent vous faire remonter au sommet des sites et contenus de pages les plus porteurs. Votre contenu doit avoir une stratégie marketing claire dans sa définition et dans sa hiérarchisation sur votre site.
    N’oubliez pas aussi que plus les contenus sur le site sont liés entre eux, meilleur est son référencement. On obtient de bon résultats avec l’aide d’un module SEO dans un CMS, il vous guide et vous aide à la rédaction. La taxonomie globale est importante car elle permet de lier les articles ou pages entre-elles de manière automatique.
  6. Attention : Google n’est pas votre client, il vous recommande
    Plus vous recevez de visiteurs, plus votre site est reconnu, plus vous avez de chances de figurer en tête des pages de résultats de Google. A ce titre concevez le site pour l’internaute et non pour plaire au robot de Google. Votre audience va finir par être conséquente et avec forte audience on fini par attirer Google.

On peut conclure cette suite de points par un simple constat : pas communication web sans véritable démarche rédactionnelle et marketing. A vous de jouer…

 

Source : e-marketing.fr (un article de Stéphane Tolleron)